Drissia Nejma « Enseignante – Chorégraphe »

La biographie de Drissia Nejma

Drissia Nejma est née au Maroc. « J’ai grandi dans une famille qui adorait les festivités et la danse, et qui m’a donné le goût et l’amour de la danse. En arrivant en France, pour continuer de nourrir ma passion, j’ai pris des cours de rythmes avec Haki Kilic (accordéoniste et percussionniste). Ces cours m’ont permis de développer mon oreille musicale afin de pouvoir composer des chorégraphies avec plus de liberté et d’harmonie. »

Par la suite, je n’ai eu de cesse de chercher à me perfectionner en prenant des cours avec des grands maîtres de danse orientale égyptienne.

Mes expériences professionnelles

- Intervenante sur des stages de danse orientale en France mais aussi en Espagne, Italie, Suisse, Égypte, Maroc, Turquie, Inde, etc.

- Conseillère chorégraphe de Lisa Coniglio qui a remporté le premier prix « Miss Bellydance » catégorie baladi au Festival « Ahlan wa sahlan » (Caire, 2011).

- Conseillère chorégraphe de Katerina Shereen qui a emporté le premier prix « Bellydancer of the Universe – Egyptian category champion » (U.S.A, 2011).

- Conseillère chorégraphe de Eglal Dance qui a une grande école de danse à Prague et qui a fait partie de la compagnie de Djillina « Bellydance Evolution ».

- Créatrice et chorégraphe du spectacle « De l’Indus au Guadalquivir » dans le cadre du festival « Quartier Libre » (Montpellier, 2008).

- En 2005, conseillère et chorégraphe de Hafsia Herzi, César du meilleur espoir féminin en 2008 pour le film « la graine et le mulet » d’Abdelatif Kechiche (Prix Louis Delluc).

- Depuis 2002, professeur de danse orientale à Montpellier et sa région.

- Professeur de danse au festival international « Création et mouvement » au CREPS à Montpellier.

- Spectacle « Mille et une nuit » avec le conteur Kamel Guennoun (en partenariat avec le conseil général du Languedoc Roussillon.

- Participation à la création du spectacle arabo-andalou « Bronce et Encage » (10ème édition des Hivernales organisés par la ville de Béziers).

- Danseuse pour « Les nuits du violon » au jardin Saint-Adrien (Pézenas).

- En 2007 (diplôme BEPJEPS option culture).

Grande passionnée, Drissia continue à prendre des cours avec des maîtres internationaux spécialisés dans la danse orientale. Selon elle, « le travail d’apprentissage de la danse n’est jamais terminé… »